Actus

LNHK A 4 ANS!! Chap I

Déjà.. quatre ans, voir un peu plus, que j’ai tout quitté pour créer ma marque de sacs et accessoires faits main.

Tout a commencé l’été 2016 où je commençais sérieusement à me poser des questions sur mon travail actuel, sur mes envies et mon avenir. J’avais 33 ans, j’étais en CDI, je travaillais dans une belle entreprise toute jeune, dynamique avec un grand avenir, mais je n’étais pas heureuse et je commençais à m’ennuyer, et pourtant les journées étaient chargées et intenses.

Un matin, fatiguée et énervée de devoir encore prendre la voiture, me farcir une heure de trajet dans les bouchons, la boule au ventre, je sens que la journée va être longue, je prends conscience que je n’aime plus mon travail, que je ne l’ai jamais vraiment aimé, comme quasiment tout ce que j’ai fait depuis mes 18 ans. Les semaines avançaient et ce sentiment de vide s’intensifiait. Sans vraiment savoir ce que j’allais devenir, je prends la décision de quitter mon entreprise après 3.5 ans de CDI qui promettait un bel avenir. C’était maintenant ou jamais!

Avant d’intégrer cette entreprise j’avais repris mes études à 29 ans, pour préparer une licence de visuel merchandiser, et je dois dire que je me suis régalée. Ma fille avait 10 mois, c’était dur mais j’étais heureuse de m’approcher peu à peu de ce que j’aime le plus : la mode, les tissus..

Je propose en octobre 2016 une rupture conventionnelle à mon entreprise qui accepte, je suis heureuse, plus rien ne m’arrête. Je peux enfin prendre le temps de me consacrer à MON nouveau projet professionnel.

A ce moment-là je ressors ma petite singer et je couds quelques accessoires. Un soir mon chéri me dit :”Pourquoi tu ne vendrais pas quelques créations?” je lui réponds “Ah.. nann ça va être chiant, je vais galérer!” Et me voilà depuis le 1er juin 2017 à concevoir mes jolies créations, et non ce n’est pas chiant^^ mais oui je galère quand même un peu!

Le métier d’artisan n’est pas facile, surtout en tant qu’indépendant où chaque mois est un nouveau challenge. Même si j’ai fait un mini business plan avant de me lancer, que j’ai bien étudié ma cible et de ce que je voulais coudre, rien n’est gagné et il faut sans arrêts être ultra créative, réactive et réceptive.

Je ne regrette absolument pas mon choix de vie, qui a un prix! En effet, là il n’y a pas de sécurité, pas de filet, des questions existentielles qui reviennent souvent, la peur du lendemain, et parfois le sentiment de vraiment se planter!

Je travaille dans un tout petit atelier, je n’ai pas d’atelier de rêve comme on voit sur les réseaux sociaux, mais j’aime ce petit coin, avec mes affaires qui ont chacune leur place. J’aime retrouver cet espace qui est le mien, pas parfait, mais qui me permet de créer et d’être dans mon élément.

Depuis enfant je suis créative, j’ai toujours eu de très bonnes notes en arts-plastiques, il m’est arrivé de gagner des concours de dessin à plusieurs reprises. Et puis je suis une grande rêveuse, j’ai toujours aimé les jolies histoires, qui font rêver.

Un jour quand j’avais 19 ans à peine, je travaillais comme vendeuse au stand charcuterie d’un hypermarché (fallait bien commencer quelque part..), le directeur du magasin m’a posé cette question : “Quel est ton rêve Hélène?” Je lui ai répondu sans réfléchir et je ne sais même pas trop pourquoi “Écrire un livre pour enfants avec ma sœur;” Alors certes je n’ai pas écrit de livres pour enfants, mais j’ai eu l’occasion de rédiger un très beau livre de couture grâce à une belle rencontre professionnelle que je n’oublierai jamais. Aujourd’hui je complète mon activité de créations de sacs et accessoires par des rédaction de tutos et de kits, c’est loin d’être le plus facile, mais il est plaisant de se dire qu’on offre un peu de soi en partageant quelques connaissances, et qu’on inspire certaines personnes. C’est une belle récompense d’un travail acharné de longue haleine.

Voici quelques photos de mes créations des débuts, avec beaucoup de pochettes de mariage notamment que je ne fais plus actuellement, mais qui reviendront prochainement.

Ce billet m’a permis de revenir un peu dans le passé et de me rendre compte de tout ce travail accompli, je doute toujours de moi, mais j’imagine que c’est ce qui me permet de toujours avancer, en essayant d’aller un peu plus loin chaque jour..

Dans le prochain je vous raconte les premiers mois d’LNHK avec ses coups durs, ses belles rencontres et les mauvaises..

N’hésitez pas à me poser des questions en commentaire, que je puisse les ajouter dans le prochain billet 🙂

A bientôt.

Hélène

2 commentaires

  • Celia

    J’admire ton parcours et ton courage, j’en rêve depuis longtemps et encore plus depuis quelques mois. J’ai un boulot génial mais très prenant et j’ai de plus en plus l’impression qu’il ne me correspond plus et j’ai du mal à reprendre le rythme après ces mois “off”
    J’avoue que je réfléchis à me lancer vraiment mais pour l’instant la peur de ne pas savoir où je vais prend le dessus mais quand je te lis ça me motive encore plus … Merci Helene de nous partager ton expérience et ton histoire

    • lnhk1983

      Bonjour Célia,
      Merci beaucoup pour ton retour, je comprends tellement. Lorsque je me suis lancée, je n’avais peur de rien. C’est seulement après, que j’ai commencé à avoir des angoisses et peur du lendemain. En fait surtout lorsque je n’avais plus mes aides du Pôle emploi! Quand tu es salarié, tu es presque sûre d’avoir toujours coûte que coûte ton salaire, il y a donc un filet de sauveguarde, où la tête est moins dans la tourmante. Cela dit c’est aussi un moteur, il me permet de me dépasser, je suis très fière de ce que j’ai entrepris en 4 ans.

      Je te souhaite de trouver ton bonheur, il y aura bien des embuches, c’est sûr, mais au moins tu auras essayé. il faut juste un jour prendre 30 secondes de courage et un soupcon d’audace pour en faire des choses merveilleuses..
      Merci de ton soutien et de partager tes rêves par ici.
      Bien à toi.
      Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Badge de confiance
%d blogueurs aiment cette page :